Ayurvéda et post-partum : tout savoir pour préparer l’après-accouchement

Jeunes mamans, bonne nouvelle : en Ayurvéda, les 40 jours qui suivent l’accouchement sont votre « mois d’or ». Autrement dit : c’est un moment où vous êtes considérée comme une reine que l’on doit choyer, non seulement pour que vous puissiez vous remettre de l’accouchement, mais aussi pour que vous soyez en capacité de donner à votre enfant du bon lait (si vous décidez d’allaiter), de la détente, de l’amour.

Or, il va de soi qu’entre les tétées éventuelles, les dodos avortés, les repas pris en vitesse et les douleurs, la reine peut vite se sentir débordée après un accouchement. Heureusement, l’Ayurvéda donne une série de conseils pour bien préparer ce post-partum !

Se reposer… Sur les autres !

Pendant ce « mois d’or », l’Ayurvéda vous conseille de rester un maximum allongée, et de limiter l’énergie que vous dépensez : elle doit être tournée vers vous-même, pour que votre corps et votre esprit puissent se remettre, et que vous puissiez créer un lien avec votre bébé.

Comment préparer ce repos après-accouchement ?

L’Ayurvéda considère qu’on s’occupe d’un bébé en collectif. Votre compagnon peut prendre le relai sur la plupart des tâches, mais vous pouvez aussi solliciter les amis, la famille ou les voisins qui pourront vous apporter un petit plat, donner un biberon, ou juste discuter avec vous des difficultés rencontrées. En amont, il est donc utile de prévenir tout ce petit monde que vous seriez ravie de recevoir leur aide au moment venu !

L’alimentation après-accouchement : chaleur et douceur

Pour que le corps se remette tranquillement de l’accouchement, il faut une alimentation chaude et réconfortante qui pacifiera votre dosha Vata, qui a beaucoup augmenté. Soit des aliments cuits et onctueux, qui sont plus digestes ; du bon gras comme de l’huile de sésame ou d’olive ; des protéines ; des épices comme la cannelle, ou le gingembre… 

Deux aliments peuvent devenir vos classiques du post-partum : le ghee, beurre clarifié, et le « lait d’or », à base de curcuma et de lait végétal.

Comment préparer une bonne alimentation ?

Comme vous n’aurez pas forcément le temps et l’énergie de vous lancer dans de grandes créations culinaires pendant ces 40 jours, vous pouvez cuisiner et congeler des plats avant l’accouchement. Et là aussi, appuyez vous sur votre communauté : demandez à chaque copain de vous déposer un plat par semaine par exemple.

Soigner le corps après-accouchement : place aux massages ayurvédiques

Là encore, les soins du corps sont tournés vers le chaud et le réconfort. Concrètement, les massages se font avec des huiles chaudes et insistent sur la tête, le bassin, les pieds, le ventre. Les douches chaudes, les bains, sont aussi préconisés.

Une autre pratique post-partum de l’Ayurvéda est le bandage du bassin : le ventre est entouré d’un grand tissu qui vise non seulement à resserrer le bassin, mais aussi à créer de la chaleur et à soulager les douleurs. 

Comment se préparer à soigner son corps ?

Là, laissez pleine maîtrise à votre praticienne en Ayurvéda : elle vous connaît, et elle sait aussi vous transmettre les bons gestes pour vous vous apprendre à le masser pour lui garantir une entrée dans la vie tout en douceur. Mais en amont, vous pouvez lui demander de vous enseigner quelques gestes d’automassage.

Soigner le moral après-accouchement : méditation de pleine conscience

L’un des troubles du post-partum, encore assez tabou, est le baby-blues. C’est ainsi que ce « mois d’or » vise aussi à soigner votre moral ! Pour ça, toutes les pratiques précédentes sont les bienvenues. Mais pensez aussi à la méditation de pleine conscience : elle apprend à observer ses pensées, son stress, ses émotions… Tout en prenant de la distance. 

Comment préparer son moral ?

La pratique de la méditation peut commencer pendant la grossesse (elle est d’ailleurs très précieuse pour accompagner le changement du corps). L’avantage de commencer avant l’accouchement est d’avoir déjà acquis quelques réflexes pour faire baisser l’anxiété de manière rapide, sans forcément faire une séance de méditation entière.

Avec ces conseils ayurvédiques, la période du post-partum peut devenir une parenthèse chaude et réconfortante pour toute la famille – et ce malgré les douleurs, la fatigue et les doutes. En termes de recettes, de massages, ou de rituels, votre praticienne saura vous orienter précisément. Mais s’il y a une seule chose que vous devez retenir, c’est que ces 40 jours post-partum sont les vôtres : centrez-les sur vous, et tout votre bien-être se répercutera sur votre famille et votre bébé.