Le printemps et l’Ayurveda : conseils pour les beaux jours !

Le printemps arrive, les fleurs bourgeonnent, les oiseaux chantent… Pas de doute : c’est le moment de se faire une bonne détox pour chasser toute la lourdeur de notre Kapha printannier !

C’est quoi le printemps selon l’Ayurveda ?

Après cet article sur les saisons, zoom sur une transition particulière : celle qui nous fait passer de l’hiver au printemps. En Ayurveda, on considère que l’hiver a été dominé par Vata et que Kapha, le dosha de la lourdeur et de la croissance, prend peu à peu sa place en même temps que les beaux jours arrivent.

Le début du printemps correspond donc à un moment d’accumulation. L’objectif en Ayurveda est de drainer, détoxifier notre corps pour éviter de tomber dans un excès de Kapha, qui aurait pour conséquence de nous mener à des symptômes de congestion et de réduire notre feu digestif. 

En Ayurveda, on attaque donc le printemps avec un objectif : booster notre feu digestif et évacuer les toxines !

L’alimentation au printemps

Pour maîtriser Kapha, l’alimentation joue un rôle primordial. Après un régime hivernal qui privilégiait la lourdeur et la douceur, on passe à un régime plus léger, détoxifiant, avec des aliments piquants, amers et astringents, et des épices qui stimulent le feu digestif. Par exemple : 

  • Manger des légumes à feuilles vertes, poireaux, brocolis, épinards, navet, radis, chou fleur… Ainsi que des céréales : riz, quinoa, sarrasin…
  • Les associer à des épices chauffantes : gingembre, poivre, curcuma, cumin, cardamome…
  • Alléger : réduire les produits laitiers et la viande (sans les supprimer), ne pas manger frit ou gras
  • Manger moins – sans s’affamer bien sûr !
  • Manger chaud et cuit : rien de cru, on veut du feu (digestif) !

Les plus motivés d’entre-vous pourront même aller jusqu’à la monodiète : plat unique comme kitchari ou poêlée de légumes.

La routine ayurvédique au printemps

Au printemps, on nettoie nos placards. Et avec une routine ayurvédique printanière, on fait pareil avec notre corps : on nettoie l’excès de Kapha ! Là encore, cette routine est à adapter à vos déséquilibres, mais l’idée générale est d’adopter un mode de vie dynamique et purifiant qui contrera la lourdeur de Kapha. Quelques idées de gestes à adopter : 

  • Se lever tôt : vers 6h30
  • Adopter le brossage à sec pour booster la circulation sanguine et lymphatique
  • Adopter la dinacharya, la routine de nettoyage ayurvédique : nettoyage de la langue, gargarismes, nettoyage du nez, des yeux… Si la dinacharya est préconisée toute l’année, l’adopter au printemps est particulièrement conseillé, toujours dans cette optique de « grand ménage du corps ».
  • Côté activité physique, on va vers des activités dynamiques, qui permettent de transpirer et d’éliminer des toxines. Marche, jogging, sports d’équipe, idéalement en extérieur.
  • Côté yoga, l’idéal est un yoga dynamique : vinyasa, bikram… Avec des postures (asanas) de flexions arrière, comme le  cobra ou la barque. Côté souffle (pranayamas) on adopte ceux qui purifient comme le ujjaï, kapalabati ou bhastrika.

La grande détox : le panchakarma

En Inde, le printemps est aussi la saison du panchakarma, une grande détox en trois étapes qui consiste à se purger par des diètes, puis à se régénérer, notamment grâce à des plantes. Nous en avions d’ailleurs parlé dans notre podcast Ayurveda, ici. 

C’est une pratique assez radicale qui est très bonne pour le corps, mais qui mal maîtrisée, peut aussi être contre-productive. Si vous voulez vous lancer, je vous conseille de vous faire accompagner par une thérapeuthe en Ayurveda. 

Bon printemps !  🌸